A Zêré

A Zêré signifie « il faut lire » en bété, une ethnie du centre-Ouest de la Côte d’Ivoire.

Le projet A Zêré vient en complément de l’opération « Mékangan Flouanou », et il a pour objectif de rendre les actions de l’association pérennes et pertinentes à travers la mise en place d’un programme de suivi et d’accompagnement sur le long terme.

Ce projet se veut être un moyen de rendre plus efficace l’impact des actions de l’association TCHILEY. Le projet A Zêré va donc se matérialiser par l’organisation d’ateliers de lecture et de découverte du livre à destination des enfants du centre qui aura bénéficié de l’opération. Les ateliers se dérouler tous les mois et sont pilotés par un animateur.

Les ateliers A Zèré ont pour objectifs de donner l’occasion aux enfants de s’approprier le livre grâce à différentes activités. Les enfants apprennent à comprendre ce qu’ils lisent, s’exercent à la lecture à haute voix, enrichissent leur vocabulaire, structurent leurs réflexions et développent leur culture générale. TCHILEY souhaite à travers ce projet créer chez ces enfants un engouement pour la lecture et favoriser la lecture autonome.

Pour la première édition en 2015 des ateliers les livres étudiés étaient : La poupée et le messager d’une icône de la littérature ivoirienne Camara Nangala. Pour la deuxième 2ieme édition en 2016 TCHILEY a fait le choix de faire la promotion de la jeune garde des écrivains ivoiriens en choisissant la première œuvre d’Anne-Marie kra « Pourquoi les enfants doivent-ils apprendre à pardonner ». Pour la 3ieme édition les aventures de Tôpé l’araignée de Théophile Minan et le livre d’Anne-Marie Kra ont servis de base aux ateliers.

En 2017, TCHILEY à mis en place un nouveau projet qui a pour objectif d’ouvrir l’imaginaire des enfants en leur offrant la possibilité d’avoir accès au patrimoine culturel qui les entoure. Les ateliers A Zêré extra  qui s’ajoute à la vision première de TCHILEY axée autour du livre, sont une volonté pour TCHILEY de vulgariser le monde de l’art et de la culture, TCHILEY croit profondément que la culture, les arts ne doivent pas être réservé une seule élite et qu’ils doivent toucher toutes les couches de la société. Les Ateliers A Zêré extra veulent élargir le champ de possible et participer à la découverte d’un monde inconnu avec ces enfants défavorisés.

Favoriser l’accès à la culture en la rendant accessible à tous L’objectif est de permettre aux enfants de se familiariser avec le monde de la culture et des arts. Pour la première édition des ateliers A Zêré extra 4 arts ont été sélectionné : le théâtre, la peinture, la poésie, la musique.

Chaque atelier est animé par un professionnel qui viendra partager sa passion avec les enfants. L’idée est de permettre aux enfants de rentrer en contact avec ces arts en découvrant leurs histoires, leurs portées, les artistes qui font figure de référence, les techniques et en s’y essayant.